Eternité


Eternité
    \
    MITTERRAND (François)
    Bio express : Homme d'État français (1916-1996)
    «On crée pour l'éternité même si elle se charge de démentir.»
    Source : Discours, entretiens et autres sources
    Mot(s)-clé(s) : Créer - Eternité - Postérité

Dictionnaire des citations politiques. . 2007.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ÉTERNITÉ — Une durée indéfinie, un temps qui ne commence ni ne finit, n’est pas l’éternité. Selon les formules de Boèce, qui ont fait école, l’éternité est un présent qui se maintient stable, un permanent, un pur «maintenant»; pour qu’il y ait éternité, il… …   Encyclopédie Universelle

  • Eternite — Éternité  Pour l’article homonyme, voir Éternité (roman).  L éternité est un état censé être indépendant du temps et n’avoir donc ni commencement, ni fin. Sommaire 1 L’éternité dans le langage courant …   Wikipédia en Français

  • eternité — Eternité. s. f. Durée qui n a ny commencement ny fin. Eternité increée. Dieu est de toute eternité. Il se dit aussi d Une durée qui a un commencement, & n a point de fin. Cela demeurera à toute eternité. Il se dit aussi de l heureux ou malheureux …   Dictionnaire de l'Académie française

  • eternité — Eternité. Horsmis l eternité, Dempta aeternitate …   Thresor de la langue françoyse

  • éternité — (é tèr ni té) s. f. 1°   Durée qui n a ni commencement ni fin. Dieu est de toute éternité. •   Je vois ces effroyables espaces de l univers qui m enferment, et je me trouve attaché à un coin de cette vaste étendue, sans que je sache pourquoi je… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Éternité —  Pour l’article homonyme, voir Éternité (roman).  L éternité est un état censé être indépendant du temps et n’avoir donc ni début, ni fin. Sommaire 1 L’éternité dans le langage courant 2 …   Wikipédia en Français

  • ÉTERNITÉ — s. f. Durée qui n a ni commencement ni fin. L éternité de Dieu. Dieu est de toute éternité. Le temps n est qu une partie de l éternité.   Il se dit aussi d Une durée qui a un commencement, mais qui n aura point de fin ; et alors on l emploie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉTERNITÉ — n. f. Durée qui n’a ni commencement ni fin. L’éternité de Dieu. Dieu est de toute éternité. Le temps n’est qu’une partie de l’éternité. Il se dit aussi d’une Durée qui a un commencement, mais qui n’aura point de fin. L’Empire romain s’était… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ÉTERNITÉ —     J admirais, dans ma jeunesse, tous les raisonnements de Samuel Clarke; j aimais sa personne, quoiqu il fût un arien déterminé ainsi que Newton, et j aime encore sa mémoire parce qu il était bon homme; mais le cachet de ses idées, qu il avait… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • éternité — nf. ÉTARNITÂ (Aix, Albanais.001b, Saxel), étêrnitâ (001a, Arvillard). A1) une éternité, un temps très long, très longtemps : on n étarnitâ ladv. (001). Fra. Il y a très longtemps qu on ne s est pas vu : é fâ on n étarnitâ k on s pâ vyu (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.